mercredi 13 août 2008

Hymne à la Galette et au Blé Noir !

Aujourd'hui, c'est jour de marché à Châteaubriant... Et ici ou là, nous pourrons trouver des marchands de galettes... Hummm...
Nous en profitons donc pour vous faire connaître cet hymne à la galette… Il faut bien sûr accompagner les paroles avec la musique de la Marseillaise.
Même s’il est anonyme, nous espérons qu’il fera plaisir à tous les défendeurs des valeurs traditionnelles !
Et il ne faut pas oublier la bolée de cidre ou de lait ribod pour déguster cette galette de blé noir.

C'est la Galette Saucisse
On la bouffe à 2 mains
La Galette Saucisse
Sauvera le genre porcin.
Allons, Cochons, dans la Galette
Le jour du lard est arrivé
Contre nous, d'la Francfort et d'la Baguette
Le Cochon Breton s'est levé
Le Cochon Breton s'est levé
Et sentez vous dans nos grillades
Puer merguez, chipolatas
Qui viennent jusque dans nos stades
Polluer nos panses, nos estomacs.
Debout, amis cochons
Qu'enfin sente le graillon
Mangeons, mangeons
La Galette Saucisse
Remplira nos bedons.

Pierre à galette
Pierres à galettes


Pour les plus jeunes ou les "étrangers" à cette coutume, nous allons expliquer ce qu’est le blé noir.

            Le Blé Noir ou Sarrasin
Fleur de Blé NoirC'est une céréale polygonacée (et non pas une graminacée comme le blé ou l'orge) d'origine orientale, aux feuilles vertes en forme de flèche produisant de remarquables fleurs blanches en grappe serrée. De chaque fleur sera issue un fruit sec à une seule graine (akène) que l'on va récupérer pour obtenir après concassage une farine blanchâtre légèrement grisée.
Traditionnellement cultivé au Népal, en Chine et en Sibérie, le Sarrasin s'impose en Europe dès le XIIIième siècle comme l'une des principales céréales et même comme base de l'alimentation humaine dans de nombreuses régions. C'est en effet une plante rustique s'accommodant parfaitement de terres pauvres et acides.
Malgré sa remarquable valeur nutritive, la culture en sera peu à peu abandonnée après la seconde guerre mondiale au profit de céréales à meilleur rendement sur sol enrichi, et l'alimentation se diversifiant, les débouchés de la farine de blé noir s'amoindrissent... Seuls quelques utilisations particulières et le maintient des traditions dans certaines régions vont permettent de conserver la culture de quelques hectares, en Belgique et en Bretagne principalement...
La culture du Sarrasin, oubliée de l'agriculture moderne, ne doit toutefois pas tomber dans l'oubli. Sa culture ne nécessite aucun amendement des sols, son développement étant meilleur sans utilisation d'engrais ou de pesticide.
La fleur est également l'une des plus riches pour les abeilles et sa proximité est particulièrement appréciée des apiculteurs.
La graine obtenue est de couleur noir, et historiquement constituant la base de l'alimentation des pauvres, on a ainsi nommé le Sarrasin "Blé des pauvres" ou "Blé noir".
C'était sans connaître sa valeur nutritive exceptionnelle. La farine de Sarrasin se démarque en effet de la farine de Blé, par l'absence de gluten, une composition riche en minéraux (calcium, phosphore, magnésium, fluor), sa protéine contient également des acides aminés essentiels (lysine, cystine, arginine, histidine, tryptophane...), elle est également riche en vitamines B et PP. Sa composition le classe comme l'un des aliments végétal, aux plus hautes valeurs biologiques nutritives. Très digeste c'est un aliment recommandable des menus diététiques.
L'énigme du jour : «Je gravis un escalier 1 par 1 marche, il reste 0 marche, 2 par 2, il en reste 1, 3 par 3, il en reste 2, 4 par 4, il en reste 3, 5 par 5, il en reste 4, 6 par 6, il en reste 5, 7 par 7, il en reste 6, 8 par 8, il en reste 7, 9 par 9, il en reste 8». Webby vous demande à quel moment il se casse la figure. Non plus sérieusement, combien de marches possède cet escalier ? Il n’y a pas qu’une solution, mais elles sont relativement faciles à trouver...

4 commentaires:

Chipie a dit…

Merci Web pour cet éclairage, la galette, moi j'adoooore !!!....huuum...et rien ne vaut le Pays de la Mée pour en déguster !!...

Therese a dit…

Je cours, je cours... mais je reviendrai. Merci de votre passage.
La galette, le cidre! Vous vous appropriez bien des choses dans votre coin!!!

Joëlle a dit…

Que voilà un bel article ! Le "Pays de la Mée", je n'en avais jamais entendu parler, mais je vais y revenir très souvent, votre site est attirant.
A très bientôt.

Anonyme a dit…

Such a usefule blog…whoa