mardi 29 juillet 2008

Ne pas ouvrir

Si vous vous êtes promené(e)s sur le site de Radio-Aspic, vous avez dû être confronté(e)s à beaucoup d'énigmes, de devinettes ou de problèmes mathématiques... Il y a même eu un concours d'organisé. Mais une énigme n'a pas été trouvée depuis qu'elle a été posée le 24/12/2006, et que l'on avait dû me soumettre lorsque j'étais en cinquième. Je vous la propose donc !
Dans les années d'après-guerre, un jeune homme employé dans la papeterie de ses parents découvre une enveloppe au fond d’un tiroir. Elle est fermée par une étiquette collée sur laquelle une main appliquée a écrit à l’encre rouge : "Ne pas ouvrir".
Le jeune homme reconnaît l’écriture de son père. Il est surpris : cet homme tranquille, dont la vie est apparemment sans histoire, aurait-il un secret ?
Le jeune homme s’interdit pendant plusieurs années d’ouvrir l’enveloppe. Mais au fil des ans, des questions insidieuses lui viennent à l’esprit. Par exemple celle-ci : cette enveloppe ne contiendrait-elle pas un document ayant un rapport avec sa propre naissance ? Ne dit-on pas parfois que la vie des gens modestes n’est simple qu’en apparence ? que chaque famille a son secret ?

Un jour, après que ses parents soient décédés et qu'il ait pris leur suite, n’y tenant plus, il ouvre l’enveloppe. Et il est vraiment très surpris.

Que peut-elle bien contenir, qui l’étonne tant ?
(Cette énigme est un vrai casse-tête, idéal pour les amateurs d’énigmes difficiles. Un mot, en apparence banal, permet d'en trouver la clef dès les premières lignes de l’énoncé. La solution est effectivement assez surprenante.)

5 commentaires:

emiliane a dit…

Cette énigme je l'ai souvent lue et relue sur Radio-Aspic .. je suppose que l'enveloppe est écrite en "encre sympathique", et qu'elle n'apparaît qu'à la chaleur ou sous l'action d'un réactif.., en 1940 on s'éclairait souvent à la bougie ou à la lampe à pétrole.. donc la mention sur l'enveloppe est visible .. La curiosité de ce jeune homme lui a fait ouvrir la lettre quelques années plus tard soit en plein jour soit à l'électricité, donc loin de toute source de chaleur... et de ce fait l'écriture sur la lettre est invisible.

Chipie a dit…

C'est une énigme digne d'un roman d'Agatha Christie, ça ! Qu'en pense Hercule Poirot, le célèbre détective ?...

Webradio a dit…

Chipie, sans doute penses-tu à "Bernadette", la célèbre homonyme d'Hercule...

Lily a dit…

Des graines de violette ?
en 1940 c'est la guerre, la mention est portée sur une étiquette, pouquoi la mention n'est elle pas écrite directement sur l'enveloppe ? et si c'était une enveloppe test pour de la colle ? finalement il n'y aurait rien ! sinon c'était un prototype pour l'enveloppe destinée à l'inspecteur Gadget ? bon courage pour la suite de l'enquête, je donne ma langue au chat !

melanie a dit…

Je l'ai lue et relue mais si je ne donne pas ma langue au chat, c'est que j'y tiens (au chat, pas à ma langue) !