mercredi 16 juillet 2008

Les dictons de juillet dans le Pays de la Mée

       
A la Saint-Thierry, aux champs jour et nuit.
Si le début juillet est pluvieux,
tout le reste du mois sera douteux.
Juillet sans orages, famine au village.
Avec Sainte Procule arrive la canicule.
Le jour de Sainte-Félicité se voit venir avec gaieté,
car c'est le plus beau jour de l'été.
Juillet ensoleillé remplit cave et grenier.
Année de groseilles, année de bouteilles.
S'il pleut à la Saint-Victor,
la récolte ne sera pas d'or.
A la Sainte-Madeleine, il pleut souvent,
car elle vit son maître en pleurant.
Si Saint-Jacques est serein,
l'hiver sera dur et chagrin.
Pluie à la Saint-Joachim, huit jours en panne.
Saint Clair donne une journée claire.
Mauvais temps le jour de la Sainte-Marthe
n'est rien car il faut qu'il parte.
Ce que juillet et août n'ont pu,
septembre ne le fera pas non plus.
Le jour de la Saint-Ignace,
moissonnez quelque temps qu'il fasse.
Labour d'été vaut du fumier.
Chaud juillet, sur frais juin,
peu de blé mais bon vin.

1 commentaire:

emiliane a dit…

Ces dictons sont-ils fondés je l'ignore..
C'était avant tout la mémoire de nos anciens .... ils ont bercés mon enfance.. que de souvenirs aussi .., chaque dicton à lui seul est une merveilleuse histoire.